Fondements

Le projet vise trois objectifs :

  • « réintégrer » des personnes sans-abris dans la vie sociale ;
  • « embellir » la ville ;
  • « construire » de manière éco-responsable.

« Réintégrer » des personnes dans la vie sociale

Constats :

  • « Housing First » : réinsertion par le logement et l’accompagnement,
  • programme américain (1988) avec vision long terme,
  • efficacité mesurée de la méthodologie :
    • aux USA, en 10 ans : diminution du sans-abrisme chronique de 90%,
    • plus de 80% des personnes restent dans leur logement,
    • réduction significative des assuétudes,
    • coût sociétal moindre pour les sans-abris relogés et accompagnés,
    • en Belgique, sur quatre ans : 60 mises en logement « Housing First » réussies.

Principes :

  • public cible : sans-abris chroniques (longue durée) avec assuétudes et troubles de santé mentale,
  • accès au logement permanent via la location,
  • accompagnement psycho-médico-social :
    • par les équipes professionnelles pluridisciplinaires,
    • sélection et suivi personnalisé des occupants,
  • accompagnement locatif :
    • par les Agences Immobilières Sociales.

« Embellir » la ville

Constat :

  • grand nombre de petits chancres urbains, généralement aux coins de rue,
  • disparition de la pierre angulaire de l’édifice urbain,
  • perspective du carrefour inachevée è aspect délabré de la ville,
  • espaces résiduels investis par la publicité è pollution visuelle de l’espace public,

Développement :

  • parcelles réinvesties par des microprojets,
  • construction de petits logements à taille humaine,
  • bâtiments de qualités architecturales et environnementales,
  • aménagement des abords è relai de la biodiversité en milieu urbain.

« Construire » de manière éco-responsable

  • petits bâtiments de trois unités
  • modules préfabriqués en bois, superposées et équipés,
  • logements très basse énergie,
  • surface intérieure de 28 m2,
  • utilisation prioritaire de matériaux durables et bio-sourcés,
  • cage d’escalier extérieure et toiture végétalisées,
  • petites terrasses pour contact rue,
  • aménagement des abords avec arbres, arbustes, haies, plantes grimpantes,
  • personnalisation des logements par Luc Schuiten.

« Nous imaginons des logements ouverts sur l’espace public,
permettant à leur occupant de garder une proximité avec la rue
tout en inversant la hauteur du regard que nous échangeons avec eux. »

La dimension financière

Le financement de la construction des logements sera assuré par des levées de fonds spécifiques auprès de donateurs privés :

  • investissement terrain
    • recherche de terrains privés ou publics,
    • propriétaires sensibles à la revalorisation sociale et architecturale,
    • terrains mis à disposition via droit d’emphytéose de 30 ans.
  • investissement construction
    • recherche d’investisseurs philanthropiques pour financement des logements.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer